Annuaire numismatique Campi > Articles numismatiques > Le franc CFA > La naissance du franc CFA
La naissance du franc CFA


L'annuaire Campi a changé d'adresse. Retrouvez cette page à la nouvelle adresse :
http://www.campi-numis.org/dossiers/franc_cfa/creation.html
La naissance du franc CFA
La création du franc des "Colonies Françaises d'Afrique" en 1945. Son utilisation dans différents territoires français de l'Afrique subsaharienne, de l'Océan Indien, mais aussi d'Amérique du Nord ; jusqu'à l'indépendance de ces territoires ou à leur abandon de cette monnaie.


La création du franc CFA

En 1939 le franc français était la monnaie qui circulait dans la plupart des colonies françaises et notamment dans toutes les colonies françaises d'Afrique. Cependant la seconde guerre mondiale conduit à la rupture de cette unité monétaire. Dans les territoires français contrôlés par le Régime de Vichy, le franc lié au Mark se dépréciait avec une forte inflation. A contrario, les colonies raliées à la France libre bénéficiaient du maintient à la parité ancienne du franc garanti par la Banque d'Angleterre. A la fin de la guerre, les hausses des prix par rapport à 1939 ont été différentes selon les territoires. Elles vont de 2,5 à 5 fois.

L'adhésion de la France au FMI nécessite une définition de la parité du franc. Cette définition est réalisée en décembre 1945. Mais il faut distinguer trois zones :

  • En France métropolitaine, en Afrique du Nord et aux Antilles, la parité est définie à 1 dollar pour 119,10 francs français.
  • Dans les colonies du Pacifique, il faut 50 francs pour 1 dollar. Le franc CFP est né.
  • Ailleurs, c'est-à-dire essentiellement en Afrique subsaharienne (cf. carte ci-contre) mais aussi à Saint-Pierre-et-Miquelon (en Amérique du Nord), on crée le franc CFA. La parité de cette monnaie est fixée à un taux intermédiaire de 85 francs CFA pour un dollar.

Ainsi, lors de sa création, le franc CFA vaut 1,70 francs français. Cette parité est maintenue jusqu'en 1948 où une dévaluation du franc français ramène la parité à 1 franc CFA pour 2 franc français. Par la suite, cette parité sera conservée jusqu'en 1994 ; hormis le fait que la réforme du nouveau franc en France en 1960 ramènera mécaniquement la parité à 100 francs CFA pour 2 francs français.

A noter que dès 1949, Djibouti (Côte Française des Somalis), compte tenu de sa situation locale, quitte la zone CFA pour faire usage du franc de Djibouti aligné sur le dollar.

A partir de 1958, la décolonisation est en marche : "franc CFA" ne signifie plus "franc des colonies françaises d'Afrique" mais "franc de la communauté française d'Afrique".

[Haut]


Les pièces de l'Afrique Occidentale Française et du Togo

De 1948 à 1956, les pièces de monnaies émises pour les territoires de l'Afrique Occidentale Française (AOF), d'une part, et pour le Togo, d'autre part, sont différentes.
L'AOF est composée de la Côte d'Ivoire, du Dahomey (actuel Bénin), de la Guinée, de la Haute-Volta (actuel Burkina-Faso), de la Mauritanie, du Niger, du Sénégal et du Soudan (actuel Mali).
A partir de 1957, les nouvelles pièces sont émises conjointement pour les territoires de l'AOF et le Togo.

 

 

 

1 franc
AOF
1948-1955

2 francs
AOF
1948-1955

 

 

 

1 franc
Togo
1948

N/D

N/D

2 francs
Togo
1948

N/D

N/D

 

 

 

5 francs
AOF
1956

10 francs
AOF
1956

25 francs
AOF
1956

 

 

 

5 francs
Togo
1956

 

 

 

10 francs
AOF
Togo
1957

25 francs
AOF
Togo
1957

 

 

 

En 1958, la Guinée proclame son indépendance avec le souhait de se retirer rapidement de la zone CFA.
En 1959, l'Institut d'Emission de l'AOF et du Togo devient la Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO).
En 1960, les terriroires d'Afrique de l'Ouest restés français accèdent à l'indépendance. Pour la plupart d'entre-eux, la BCEAO restera la banque centrale, dans le cadre de ce qui deviendra l'Union Monétaire Ouest-Africaine.

[Haut]


Les pièces de l'Afrique Equatoriale Française et du Cameroun

En 1948, des pièces de monnaies sont émises pour les territoires de l'Afrique Equatoriale Française (AEF), d'une part, et pour le Cameroun, d'autre part.
L'AEF est composée du Moyen-Congo (qui deviendra Congo-Brazaville en 1958), du Gabon, de l'Oubangui-Chari (qui deviendra la Centrafrique en 1958) et du Tchad.
En 1958, de nouvelles pièces sont émises conjointement pour les territoires de l'AEF et le Cameroun.

 

 

 

1 franc
AEF
1948

2 francs
AEF
1948

 

 

 

1 franc
Cameroun
1948

2 francs
Cameroun
1948

N/D

N/D

 

 

 

5 francs
AEF
Cameroun
1958

10 francs
AEF
Cameroun
1958

25 francs
AEF
Cameroun
1958

 

 

 

En 1959, l'Institut d'Emission de l'AEF et du Cameroun devient la Banque Centrale des Etats de l'Afrique Equatoriale et du Cameroun (BCEAEC).
En 1960, le Cameroun français et les territoires de l'AEF accèdent à l'indépendance.
La BCEAEC restera la banque centrale de ces nouveaux pays, dans le cadre de ce qui deviendra l'Union Monétaire de l'Afrique Centrale.

[Haut]


Les pièces de Madagascar et des Comores

De 1948 à 1953, des pièces sont émises pour Madagascar. Ces pièces circulent également aux Comores où il n'y a pas de pièces de monnaie spécifiques.

 

 

 

1 franc
Madagascar
1948-1958

2 francs
Madagascar
1948

5 francs
Madagascar
1953

 

 

 

10 francs
Madagascar
1953

20 francs
Madagascar
1953

 

 

 

En 1960, Madagascar accède à l'indépendance et conserve le franc CFA jusqu'en 1963 où la monnaie du pays devient le franc malgache.
En conséquence, à partir de 1964 des pièces de monnaie sont émises pour l'Archipel des Comores.

 

 

 

1 franc
Comores
1964

2 francs
Comores
1964

5 francs
Comores
1964

 

 

 

10 francs
Comores
1964

20 francs
Comores
1964

N/D

N/D

 

 

 

En 1975, les Comores (sauf l'île de Mayotte) accèdent à l'indépendance.
Dès 1976, le franc français remplace le franc CFA à Mayotte.
En 1979, le franc comorien devient la monnaie des Comores. Cette nouvelle monnaie s'inscrit dans la continuité du franc CFA : elle gardera une parité de 1 pour 1 avec le franc CFA jusqu'en 1994.

[Haut]


Les pièces de l'île de La Réunion

En 1946, l'île de La Réunion devient un département d'outre-mer. Des pièces de monnaies sont émises pour La Réunion à partir de 1948.

 

 

 

1 franc
Réunion
1948-1973

2 francs
Réunion
1948-1973

5 francs
Réunion
1955-1973

 

 

 

10 francs
Réunion
1955-1973

20 francs
Réunion
1955-1973

 

 

 

50 francs
Réunion
1962-1973

100 francs
Réunion
1964-1973

 

 

 

En 1975, le franc français remplace le franc CFA à La Réunion.
La Réunion fera désormais usage de la même monnaie que la France métropolitaine. Ce sera le franc français jusqu'en 2001 et l'euro à partir de 2002.

[Haut]


Les pièces de Saint-Pierre-et-Miquelon

En 1948, deux pièces sont émises pour l'archipel de Saint-Pierre-et-Miquelon :

 

 

 

1 franc
SPM
1948

2 francs
SPM
1948

 

 

 

Les billets en circulation sont des billets représentant des paysages africains. Ces paysages n'ont rien à voir avec ceux de l'archipel qui se trouve près des côtes de Terre-Neuve en Amérique du Nord. Les billets africains en circulation sont simplement contremarqués "Saint-Pierre-et-Miquelon".

En 1973, le franc français remplace le franc CFA à Saint-Pierre-et-Miquelon.
L'archipel fera désormais usage de la même monnaie que la France métropolitaine. Ce sera le franc français jusqu'en 2001 et l'euro à partir de 2002.

[Haut]


Sommaire Page suivante : Le franc CFA en Afrique de l'Ouest

Un article de l'Annuaire Numismatique Campi - Tous droits réservés -